Quand je passe la porte c’est plus fort que moi ! je craque sur la nourriture!


Le cercle vicieux :

De très nombreuses fois j’ai entendu cette phrase en consultation : Quand je rentre le soir chez moi, c’est plus fort que moi.

« J’ai une pulsion alimentaire je mange comme ça tout ce qui se présente ! Debout devant le réfrigérateur. »

« En me jetant sur des aliments sucrés, je deviens addict! « 

« Je mange du fromage et de la charcuterie, jusqu’à en avoir mal au ventre »

« Je ne peux pas résister aux biscuits des enfants…j’ai pas envie mais je le fais quand même. »

« Quand je rentre chez moi, c’est là que ce produit la catastrophe ! »

pulsion alimentaire
pulsion alimentaire

Bien sûre tout ceci génère une culpabilité incroyable et oblige Certain(e)s a manger seul(e) en cachette…

Ce qu’il faut comprendre , c’est que n’est pas une question de volonté et que vous n’êtes pas seul(e) dans cette situation-là.

C’est la configuration de plusieurs paramètres qui sont différent pour chacun(e), qui crée la spirale infernale.

C’est là que j’interviens pour vous aider à sortir du cercle vicieux au cercle vertueux.

Le cercle vertueux : traiter la cause!

Différents facteurs peuvent s’entremêler :

Ils peuvent être d’ordre émotionnel, un besoin de récompense lié à une journée de travail intense, un ennui, un besoin de décompresser, ou encore une toute autre émotion.  

C’est souvent lié à des facteurs de stress qui de plus, augmente un discours interne puissant « faut pas, ce n’est pas bien, tu es nul ».

A un manque de ressource dans sa vie.

Des interdits alimentaires de société qui mettent une pression supplémentaire.

Un moment de vie plus difficile.

La peur de grossir ou la peur de ne pas perdre.

Etc.

La diététique comportementale consiste donc à vous aider à vous libérer de ce cercle vicieux et de remettre en fin à sa place une alimentation plaisir qui nourrit le corps, le cœur et l’esprit.

C’est avec une grande écoute, que je vous rencontre dans mon cabinet proche de la Rochelle ou bien à distance via Skype.